La Culture du Niébé.
Généralités

Le Niébé


Le niébé est la plus importante légumineuse à graines dans les zones de savane tropicale d'Afrique.
S'il est originaire d'Afrique du sud-est, il s'est diffusé partout dans les régions chaudes du globe.
C'est qu'il existe des variétés pour les différents types de climat de ces régions, et que tout peut se consommer dans le niébé : les feuilles, les gousses des graines (haricots verts) et les graines vertes ou séchées.
Les graines de niébé sont riches en protéines, amidon, vitamines B. Elles contiennent du fer, du calcium et du zinc.

Usages :
1) Les gousses et graines vertes se consomment cuites.
2) Les feuilles vertes constituent un fourrage idéal quand il y a du bétail à nourrir.
3) La graine sèche moulue donne une farine utilisable dans diverse préparations : galettes, couscous.


On notera quand même que l'ingestion des graines est souvent cause de flatulences. Une bonne cuisson semble favoriser leur digestibilité.

Variétés :
Il en existe de très nombreuses, en fonction de la couleur, de la grosseur des graines, de la taille des gousses, des cycles de maturité.
De nombreuses variétés sont aussi créées en fonction de leur résistance aux insectes et aux maladies régnant dans les espaces de culture.

Problèmes pouvant surgir dans le secteur d'Idiofa :
Parasites du niébé :
Les bruches qui perforent les graines pour s'en nourrir, et qui continuent à proliférer dans les stocks de graines sèches.
Les thrips, minuscules insectes qui s'attaquent aux jeunes fleurs du niébé.
Maladie :
Le chancre bactérien

Ces informations, parmi d'autres, se retrouvent dans une intéressante étude de messieurs A. E. Hall et N. Cisse, étude disponible sur le site de la FAO : www.fao.org .

 

Retour en page Accueil