Equipe Beto Sadisana d'IDIOFA.
Le Kwashiorkor

Le kwashiorkor est une maladie provoquée par la malnutrition : les malades s'affaiblissent, se décolorent et finissent par mourir comme on meurt de leucémie. Ceci est du à la diminution drastique de l'hémoglobine dans le sang, hémoglobine qui gère le transfert de l'oxygène et du gaz carbonique entre le système respiratoire et les cellules de l'organisme.
Par manque d'hémoglobine, le sujet s'asphyxie et meurt.

Les enfants mal nourris, en particulier, sont des victimes désignées de cette maladie.
La revitamination via les bouillies soja/maïs/sucre et si possible chenilles séchées peut permettre de guérir en 3 mois jusqu'à 80% des malades !
Le remplacement du sucre par du miel améliore encore la qualité de la bouillie.


La photo montre la distribution d'une ration quotidienne aux malades.

 

Action de Beto Sadisana

L'équipe gère 8 Centres Nutritionnels, dont cinq sont en liaison avec un Centre Agricole.
Ces Centres Nutritionnels assurent en permanence la fourniture de bouillies aux malades atteints de kwashiorkor.
L'équipe a déjà soigné plusieurs milliers de" kwash " au cours de ces 10 dernières années.
Ils suivent aussi l'évolution du taux d'hémoglobine dans le sang des malades et s'assurent de l'élimination des vers intestinaux.
L'équipe B.S. se donne aussi pour tâche d'informer les familles sur l'origine de la maladie et les moyens de l'éviter, par exemple en consommant un minimum de soja ou de niébé, et en faisant attention à la qualité de l'eau bue..

La maladie reste difficile à guérir : il faut alimenter en protéines le malade, tous les jours, et donc avoir des réserves alimentaires en suffisance, ce qui n'est pas toujours le cas.

Depuis fin 2005, la maladie est en régression dans notre région, et nous poursuivons cet ambitieux objectif.
Jadis, le malade atteint était abandonné à cause de la situation de pré-famine qui régnait.

 

Retour en page accueil