Equipe Beto Sadisana d'IDIOFA.
Qui sommes-nous ? nos activités?
 

Nous sommes des jeunes congolais, en général sans formation et avons décidé en commun, avec notre "papa Bernard" d'aider les plus démunis de notre région.

Au départ, en février 1998, nous n'étions que quatre et avons étudié la situation des villages environnant Idiofa.
Le constat fut catastrophique : une grande majorité de la population était démunie de tout et souffrait de maladies graves. En plus, toute compétence en matière agricole   avait disparu :
l
es seules cultures qui existaient étaient le maïs, le millet , les arachides, et le manioc dans des variétés qui étaient peu productives et sujettes aux maladies, spécialement la mosaïque
Absence totale de matériel agricole.

Nous avons donc du commencer par nous former dans divers domaines, depuis la menuiserie, en passant par l'agriculture, la couture, l'optique, le reboisement, etc
 

Maintenant nous sommes une organisation solide, dont les compétences sont reconnues par les autorités locales, la FAO, USAID.

Nous restons cependant dépendant de l'extérieur, même en agriculture où par exemple l'oignon ne produit pas de graines en Afrique, il faut donc importer ces graines.
De même certains matériaux doivent être importés : les verres optiques, les panneaux solaires, les lampes basses tension, etc
Nos écoles ont besoin d'un minimum de matériel pédagogique introuvable sur le marché congolais.
Nos écoles et maternités ont des locaux parfois en dur, le plus généralement en paillottes  couvertes de rafles de palmes, qui doivent être entretenues comme tous bâtiments. Elles manquent pour la plupart du minimum : un éclairage basé sur du photovoltaïque

 

NOS ACTIVITES.
 

Agriculture :

1) Manioc.
Nous avons démarré en 2002 avec 10.000 boutures fournies par USAID et la FAO.
voir le
chapitre Le Manioc. : nous y expliquons la nécessité de travailler avec de nouvelles variétés plus résistantes aux maladies.


2) Autres cultures :

Maïs, Millet
Soja, arachides et Niébé
Légumes : oignons, amarante douce, épinards, carottes, choux pommés, tomates.
Les trois semences encore importées sont l'oignon, la carotte et le choux.
La production de maïs est en partie consacrée à la conservation des graines pour reproduction via des champs de multiplication des semences. Il en est de même pour le soja et le niébé.

Les semences sélectionnées :
Oignon: RED CREOLE
Soja : AFYA et JUPITER
Arachides : JL24 et G17
Niébé : MUYAYA, VY50, VITA7
Maïs : SAMARU et KASAI I

 

Égrenage du soja

Autres activités :

- électricité : installation de panneaux solaires sur les maternités de brousse.(45  réalisations à ce jour),
Ces installations doivent être contrôlées et entretenues tous les 6 mois : lampes, panneaux, batteries.

- maternités : Les femmes de la région accouchent désormais dans de petites maternité.
 EBS en a créé une quarantaine dans la région d'Idiofa. Quelques-unes ailleurs.
 Dans la mesure des possibilités, l'éclairage des maternités est assuré par panneaux photovoltaïques.
 Pour les jeunes maman, c'est un grand confort par rapport à l'accouchement en logement de brousse.

- couture :  29 centres de coutures villageois mis en place par B.S .fonctionnent .
  Ils ont pris leur indépendance en 2005. Il a été créé à Idiofa un centre de couture de référence, pour homme et femme.
  Cela a aide à retirer des jeunes filles des circuits de prostitution. 8 ont reçu ainsi en 2006 une formation gratuite de 7 mois. Ce nombre est passé à 10 par an depuis.
Ce projet couture est soutenu par "Croix du Sud"   . Il prévoit la réinsertion de 25 mamans célibataires pour une période de 4 ans.
  
- nutrition : organisation de 8 centres nutritionnels et préparation de bouillie de
   soja/maïs/sucre/miel pour plusieurs centaines de malades atteints du kwashiorkor (1).

- mécanique : réparation et entretien des machines à coudre et d'une soixantaine de vélos mis à la disposition des  responsables pour leurs déplacements en brousse.
  elle s'occupe aussi de réparations et entretien de la jeep, seul véhicule à moteur.

- apiculture : Une production de miel de qualité s'est développée. Elle reste cependant encore insuffisante pour les soins (Kwash) et approvisionnement des marchés environnants.

 - formation vitale : organisation de séminaires destinés à la formation de professeurs (plus de 500 enseignants) sur les thèmes de la reproduction, du sida, de la nutrition et du kwashiorkor, et du konzo
.

 - à propos de cette lutte contre deux maladies endémiques propres à la malnutrition :  Voir page "Le Konzo" ou  page "Le Kwashiorkor"
- assistance sociale aux femmes.

- alphabétisation dans 3 centres qui distribuent l'enseignement aux femmes intéressées et âgées de 25 à 35 ans. Pour la construction  des bâtiments nécessaires, c'est le projet P20 que l'on doit à ."Croix du Sud" et "Enfance Tiers Monde".

- optique : centre de consultation avec 2 opticiens formés par le CESOA et Mr Ghys. Examens de la vue, premiers soins et conseils pour des lunettes adaptées. Cette activité est soutenue activement par OPTHILL de Florenville.

 - menuiserie : équipement et formation des menuisiers de villages à toute la chaîne de traitement du bois, depuis l'abattage, en passant par le sciage (à main) des planches, le transport, le séchage, jusqu'au travail du bois et aux assemblages. Cette activité a son autonomie propre, sous la responsabilité d'Anatole Mutondo.

- informatique : l'école d'informatique avait le double but de former des handicapés et des membres de l'équipe B.S. à l'utilisation des outils informatiques. Ses moyens trop limités et les orages fréquents détruisant le matériel ont fait abandonner cette activité. OXFAM nous aide à conserver un équipement minimal.

 

Une de nos plus belle maternité,
située à Kalanganda, un village très dynamique.

Retour en page accueil